« Notre vision du shopping, c’est que vous puissiez acheter n’importe quel produit que vous voyez sur Pinterest », voilà comment Adrien Boyer, Directeur de Pinterest France, explique la nouvelle stratégie de son entreprise. Portée par la pandémie et fort de ses 400 millions d’utilisateurs, Pinterest cherche à devenir une véritable plateforme de commerce et à accentuer la monétisation des contenus des créateurs. L’entreprise américaine ne veut toutefois pas renoncer à son ADN, soit le partage d’images et de photographies.

Tout le monde ou presque connaît Pinterest. Lancé en 2010 aux États-Unis, le réseau social a rapidement connu un grand succès. En 2021, l’entreprise a revendiqué plus de 400 millions d’utilisateurs actifs. Pinterest, c’est aussi la même recette depuis le début, puisqu'il est toujours possible de consulter et d’accumuler les photographies et les images en tout genre, à quelques changements près.

« Le commerce a toujours été endémique à Pinterest, mais on n’y a pas toujours très bien répondu »

Cependant, la plateforme se réinvente depuis quelques années, en prenant le virage du e-commerce et des créateurs de contenus. De nombreuses fonctionnalités ont ainsi été lancées en 2021. Il est dorénavant possible de chercher une image d’un objet et possiblement d’acheter cet objet par la suite. Pour pousser les utilisateurs au shopping, plusieurs fonctionnalités sont nées, comme Pinterest Lens, qui permet d’acheter à partir de sa caméra, en photographiant un objet. Du côté des créateurs de contenus, plusieurs nouveautés sont aussi au rendez-vous. L’une des plus notables est par exemple l’épingle idée, permettant aux créateurs de diffuser leurs idées à la manière d’une storie, en incluant des liens renvoyant vers des sites marchands. « Le commerce a toujours été endémique à Pinterest, mais on n’y a pas toujours très bien répondu », résume Adrien Boyer, par ailleurs ancien employé de Facebook.

Cette nouvelle stratégie de Pinterest, encore méconnue, se révèle pour le moment payante. Pinterest France figure en bonne position dans la constellation de l’entreprise. Plus de 20 millions d’utilisateurs sont recensés dans l’Hexagone, avec l’un des paniers d’achats moyen les plus élevés de tout Pinterest. Le chiffre d’affaires et les bénéfices, eux, n’ont pas cessé de croître. Encore déficitaire de plus de 30 millions de dollars en 2019, Pinterest a enregistré des bénéfices de plus de 200 millions de dollars en 2020.

Du côté des consommateurs et des marchands, les tendances diffèrent d’un marché à un autre. Les catégories nourriture et boisson sont « extrêmement populaires » selon Adrien Boyer, de même que celles liées à des projets de vie, comme les meubles dans le cas d’un déménagement. Nul doute en tout cas que les tendances en 2022 chez Pinterest seront liées au commerce en ligne et à la mise en avant des créateurs. Comme le souligne toutefois le directeur France, pas question pour la marque d’abandonner ce qui a fait son succès, elle souhaite continuer de véhiculer des idées « positives ».